Welcome to Victoria Angel


Thank you for your support Amar Karma

le sang de cordon sauve des vies

Accueil

charitable


Victoria Angel Registry of Hope est une banque publique charitable pour le sang ombilical. Cet organisme accepte des dons de sang ombilical et le rend disponible mondialement pour de la recherche scientifique et des traitements médicaux. La banque suit les normes mondiales et a passé des inspections régulatoires par Santé Canada ainsi que des inspections d’accréditation par FACT (Fondation pour l’accréditation des thérapies cellulaires).

Quand un bébé nait, on coupe le cordon ombilical. Le sang qui reste dans le cordon et dans le placenta s’appelle “le sang ombilical”. Il est riche en cellules souches qui peuvent être soutirées, gelées et entreposées à une température de moins de 150 degrés Celsius sous zéro. Quand on en a besoin pour un traitement médical, les cellules souches du sang ombilical peuvent être dégelées et greffées à un patient.

Les cellules souches de sang ombilical ont déjà servi à traiter avec succès plus de 80 différentes maladies, y compris la leucémie, la thalassémie, l’anémie falciforme et la lymphome. Le sang ombilical est aussi utilisé pour traiter des patients qui ont la moelle osseuse endommagée à cause d’une radiation, d’une chimiothérapie, d’une maladie ou d’une condition génétique. On fait de nouvelles recherches qui sont testées pour le traitement de blessures au cerveau, telles que la paralysie cérébrale, le diabète, le lupus ainsi que pour des blessures de l’épine dorsale pour en nommer quelques-unes.

Le sang ombilical est considéré un déchet parce que, d’habitude, on en dispose à la naissance du bébé. Donc, on n’y associe aucun problème éthique. Ces cellules souches sont acceptées par toutes les religions, y compris le Catholicisme/Christianisme, le Judaïsme, le Bouddisme, l’Hindouisme et l’Islam. La seule exception sont les Temoins de Jéhovah, qui pourraient s’y opposer car c’est un traitement à base de sang.

Pourquoi le sang ombilical est-il important?

Comme les greffes d’organes, celles de cellules souches ont besoin d’être matchées entre le donneur et le patient malade. Les matchs de tissus sont les plus communs entre les personnes ayant les mêmes origines ethniques. Quelques groupes ethniques (autochtones, afro-américains, asiatiques et italiens du sud) ainsi que des gens d’ethnicité mixte ont plus de mal à trouver le match dont ils ont besoin. Dans plusieurs cas, le sang ombilical pourrait bien être la seule option de traitement possible pour ces individus. Aussi, ces cellules souches sont immatures et plus adaptables, donc un match exact de tissus n’est pas nécessaire. Ceci facilite et rend plus rapide la recherche pour un donneur approprié. Médicalement, les effets secondaires associés aux greffes sont minimisés et, si présents, sont plus légers. Nous encourageons les Canadiens de toutes origines ethniques à faire des donations.